suprématie féminine et domination


Une domination maîtrisée pour des soumis masochistes satisfaits

C’est ce type de rapport que j’ai toujours entretenu avec les hommes. Depuis ma tendre enfance, ils m’ont servi, ils m’ont choyé, ils m’ont adoré et ils ont toujours répondu positivement à mon caractère de femme très dynamique.

Je ne suis pas allée vers la domination, je suis née avec ; elle m’apporte beaucoup de satisfaction et je ne conçois pas cette activité sans plaisir. Ainsi, je ne fais rien par obligation, je ne suis guidée que par le seul objectif, que mon soumis m’appartienne totalement, qu’il soit ma chose : je sais qu’il apprécie. Il peut suggérer, il ne peut rien m’imposer. Il peut proposer, moi, j’ordonne.

Sous mon allure de dominatrice exigeante, habillée en tailleur et en escarpins, le masochiste comprendra tout de suite ce que représente pour moi la suprématie féminine. Je suis belle, altière et très active. Je déteste qu’on entrave ma liberté et qu’on me fasse perdre mon temps.

Je suis intuitive et sensible à l’intelligence du soumis qui a la chance d’être reçu. Il saisira rapidement les enjeux de la domination soumission.

Je suis perverse, gynarchiste et implacable. Le sadomasochisme n’en sera que meilleur pour les dilettantes.

Émilie Sévère, dominatrice pour soumis et masochistes

Émilie Sévère - Gynarchie.fr - Point-G-Prod.com - Tout droit réservé